Takeji Tomita Sensei, 2008 N° 30FR

Tomita Sensei propose une pédagogie adaptée à ses élèves occidentaux


Takeji Tomita Sensei à Sete decembre 2008

Takeji Tomita est un maître d’Aikido très charismatique ; grand praticien et enseignant de Takemusu Aiki, il a fait beaucoup pour propager en Europe cette facette du legs de O’Sensei.

Nous retraçons ici le parcours de ce „Gentleman guerrier de l’Aïkido moderne“, qui a su tout au long de sa vie développer son Aïkido dans le plus pur respect du Budo.

Les premiers contacts avec l’Aïkido…

Expert de haut niveau en constante recherche et évolution, spécialiste réputé des armes de l’Aïkido (Aïki-Jo et Aïki-Ken), Tomita Sensei est né le 3 février 1942 à Hamamatsu, province de Shizuoka, sur l’île de Honshu au Japon. Il débute l’Aïkido en 1961 à l’Université avec Shoji Nishio Sensei, et s’inscrit à l’Aïkikaï de Tokyo en 1962.

En décembre 2008, Tomita Sensei est revenu sur cette période de sa vie et nous livre ceci: ”J’ai rencontré par hasard l’Aïkido en étudiant à l’Université. C’est par cet intermédiaire que j’ai rencontré Morihei Ueshiba et Saïto Sensei. Maintenant je dois admettre qu’il doit y avoir eu une signification plus profonde à ces événements. Ce n’est pas du seul fait de la longue période de temps passée avec eux à recevoir une formation (7 ans) ; mais surtout car leur influence et inspiration avaient un effet profond sur moi. Je me vois aujourd’hui comme chanceux d’avoir été formé et influencé par de tels grands maîtres”.

Sur la route vers Stockholm pour une étude approfondie et une compréhension de l’Aïkido…

Après la mort de O Sensei, à la suite d’une invitation de la Fédération de Judo suédoise, Tomita Sensei arrive en Suède au mois d’août 1969. Il a alors 27 ans et est titulaire du 4°dan accordé par le fondateur.

Il s’installe d’abord à Göteborg, où lui et ses étudiants auront une grande influence sur la scène de l’Aïkido local. Il rejoint Stockholm où il crée en 1976 le dojo qu’il occupe encore aujourd’hui.

Souvent ses élèves demandent à Tomita Sensei quelles sont les raisons de sa venue en Suède ; aujourd’hui il répond ceci : ”En réalité, en dehors de ma mission de développement de l’Aïkido en Scandinavie, j’ai vécu 20 ans à Stockholm sans vraiment savoir pourquoi j’y étais… Ce n’est qu’après ma séparation avec Maitre Saïto pour créer ma propre école que je me suis rappelé une conversation avec Arthur Lockyear. C’était en 1991, lors d’un séminaire d’Aikido en Angleterre. Il faisait référence à l’expérience vécue par St Paul sur le chemin de Damas. Ce dernier, après avoir d’une certaine façon ‚perdu son maître‘, [le Christ, apparu lors d’une vision, à l’origine d’une révélation pour St Paul] s’était retrouvé seul pour aller à la rencontre d’un grand destin“ […] ”Après réflexion, je me suis dit que mon voyage vers Stockholm devait avoir autant d’importance pour mon Destin, que le voyage de St Paul l’avait été pour lui”… ”Sur la route vers Stockholm pour une étude plus profonde et une compréhension de l’Aïkido !” […] ”En vivant en Suède, j’ai échappé à la structure sociale stricte du Japon et à la hiérarchie exigeant que l’on suive des ordres donnés par une personne de classe plus haute. En Suède j’ai eu ma ‘liberté de pensée’ me permettant d’étudier et d’apprendre le Budo et l’Aïkido par moi même.“

© Copyright 1995-2019, Association Aïkido Journal Aïki-Dojo, Association loi 1901