Chers amis lecteurs,

De grands évènements pointent le bout de leur nez. Ainsi, la fédération d’Aikikai de Roumanie débuta très tôt la promotion de la conférence de l’IAF (International Aikido Federation) ainsi que du stage d’Aïkido qui allait s’ensuivre à Klausenburg (Cluj-Napoca). L’accent lors de ce stage avait été mis sur l’absence de professeurs japonais, hormis l’arrière-petit-fils d’Osensei, Waka-Sensei Mitsuteru Ueshiba. Kei Izawa quant à lui était l’exception du fait qu’il est membre du comité directeur de l’IAF. La conférence a eu lieu du 8 au 11 septembre et le stage du 12 au 14 septembre.

Mon chemin me mena par Vienne (Autriche) et Sopron (Hongrie) jusqu’à Cluj (Roumanie). En Hongrie et en Roumanie, comme en Suisse, il faut à l’entrée sur le territoire se munir d’une vignette afin de pouvoir circuler sur les routes. D’ailleurs, en Hongrie, cette vignette n’est obligatoire que pour les autoroutes, qui semblent à l’heure actuelle être rénovées en tous sens au travers de tout le pays grâce aux subventions de l’Union Européenne s’élevant à des milliards d’euros. A la frontière avec la Roumanie, j’entrais dans le bureau de la douane où tous les poids lourds étaient enregistrés informatiquement. La circulation était dense et j’ai dû attendre plus longtemps que prévu. J’aperçus alors un poids lourd immatriculé en Hollande chargé de nombreux porcs voués à l’abattoir et la commercialisation en Roumanie. Peu de temps après je vis le conducteur hollandais (ma supposition était fondée sur le fait qu’il portait des chaussures en bois) courir de son camion jusqu’au bureau de douane. Alors commença un dialogue avec pieds et mains [pour se faire comprendre ?]. Le responsable (ma supposition cette fois-ci était fondée sur son langage corporel et la suite des évènements) s’assit au guichet pour me servir, car pour recevoir une vignette la paperasse à remplir n’est pas négligeable. Devant moi à droite, je continuais à observer mon environnement pour voir le conducteur hollandais quitter rapidement le bureau de la douane pour y pénétrer de nouveau un instant après – le fonctionnaire qui me servait fut appelé. Il se leva et eut un court contact physique avec le conducteur hollandais et si je n’avais continué les observer, je n’aurais vu ces quelques billets atterrir dans la poche du fonctionnaire. Il avait obtenu son بخشش … Pourquoi donc les fonctionnaires roumains reçoivent-ils des pots-de-vin ? Le gouvernement n’avait-il pourtant pas augmenté leur salaire afin de diminuer les faits de corruption ? Peut-être que le nouveau président Klaus Iohannis fera avancer ce projet de longue haleine.


A Bratislava, les 20 ans de l’Aikikaï furent célébrés, et ce en présence de Waka Sensei. Ce dernier continua sa route vers St. Gallen (Suisse) pour la célébration suivante, cette fois-ci de l’ACSA (Association culturelle suisse d’aïkido). Le Doshu ensuite pris son vol vers Rome pour y rejoindre Me Tada, Me Asai et d’autres professeurs japonais venus pour leur démonstration d’aïkido. Vous en lirez davantage dans le prochain numéro.

Ce nouveau numéro que vous avez entre les mains me pose de grands soucis – même trop à mon goût. En effet, nombreux sont ceux qui ont suivi les évènements dans le sud de la France, les intempéries et autres incidents climatiques font que nous sommes depuis huit semaines sans connexion internet et téléphone. Je me retiens de ne pas en dire plus pour ne pas vexer les personnes susceptibles, mais vous aurez compris que c’est difficile de travailler dans ces conditions. En effet, il ne nous est pas possible de faire comme d’habitude pour ce numéro.
Le réseau ne fonctionne pas et tout semble s’être arrêté après le passage de ces intempéries – mais un voyage en Suisse et autres manipulations permirent de rétablir récemment une situation plus confortable… même si la connexion est plus lente qu’auparavant, nous espérons que la nouvelle parabole nous permettra de passer entre les « mailles du filet » des orages prochains.
Et ce malgré la nouvelle taxe rétroactive sur les deux dernières années que M. Hollande vient de « sortir de son chapeau » ainsi que l’augmentation des tarifs de La Poste passant à 0,25€/courrier …

Bonne lecture de ce numéro de décembre.

L’équipe d’AikidoJournal souhaite à tous ses lecteurs une bonne fin d’année, de joyeuses fêtes, et une encore meilleure année 2015. Et leur offrons ce haïku de Kobayashi Issa (1763-1828) :

hatsu yuki ya          Première neige
sakaya saiwai        Bonne affaire
tsui to nari             Pour le marchand de sake
                         

               Kampaï !


L’équipe AJ et votre Horst Schwickerath …

© Copyright 1995-2020, Association Aïkido Journal Aïki-Dojo, Association loi 1901