Chers amis lecteurs,

 

… Même la physique possède ses zombies – résultats étranges, que personne ne peut vraiment expliquer ou même réfuter. Pourquoi le ciel dans l’hémisphère sud comporte-t-il une sorte de tache noire, visible à l’œil nu ? Pourquoi lors de leurs expérimentations cherchant à prouver l’existence de la matière noire, les chercheurs observent-ils des variations saisonnières ? Et pourquoi le proton montre-t-il soudainement des divergences au niveau de son radius ?


Avant tout, l’existence des humains est due à une bizarrerie – du moins selon notre façon de penser. Encore plus insolite apparait ce fait que « l’animal humain » se voit comme « un être capable de penser » qui se considère comme au-dessus de toutes les autres espèces animales. Étrange parce que pour pouvoir parler d’un être capable de penser, il faudrait que cet être puisse se comporter ainsi– c’est-à-dire mettre en application ses connaissances, et pour cela la pensée est nécessaire. Le bipède semble néanmoins trébucher encore et encore sur ses connaissances et se comporte de façon contraire à ce nec plus ultra qui le définirait et qu’il met pourtant en avant de façon démonstrative et avec une puissante éloquence.  Les politiciens – mais pas seulement eux – sont bien trop souvent « démasqués », la personne la plus ordinaire adore montrer « ses faiblesses ».
Ces dernières décennies, les hommes et les femmes se sont considérablement transformés : les femmes travaillent plus, elles s’imposent sur des postes de direction, souhaitent être « décisionnaires » ; les hommes se satisfont de leur rôle de père et cèdent plusieurs choses de leur carrière professionnelle. Tout cela est-il juste ? Est-ce valable pour tous les milieux sociaux ? Que se passe-t-il quand l’homme se retrouve sans travail, les rôles sont-ils automatiquement inversés ? Dans la répartition typique des rôles, l’homme reste toujours actif. Si des enfants arrivent, la femme est soit femme au foyer, soit travaille à temps partiel au niveau professionnel. Est-ce qu’un homme « avouerait » devant ses amis : « Je nettoie les toilettes chez moi et fais le ménage … » ?

L’image que nous avons du masculin et du féminin s’avère très complexe et liée à des histoires anciennes de l’ « être humain », mais … pourquoi ce leurre voire cette automystification ? Suite dans le prochain numéro.



Mais la « sphère de l’aïkido » doit être mentionnée, c’est bien elle qui est truffée d’insolites attributs d’actes héroïques et honnêtes – et ne parlons pas des codes de comportements bizarres. Ainsi, cela ne peut qu’aller en s’améliorant …


Au départ, je voulais vous conter une sympathique histoire dont les héros/héroïnes sont « La Poste » et « le droit des consommateurs », mais je n’ai, après de nombreuses semaines, pas encore reçu de réponse à mon courrier  – ce qui est vraisemblablement compréhensible. Pour faire court, ce début d’année, quelqu’un a de nouveau serré la ceinture et les prix ont – naturellement – augmenté jusqu’à parfois 35 %. Des entreprises qui veulent s’établir et faire concurrence à La Poste sont forcées de ne proposer aucun prix en deçà de ceux de La Poste – honni soit qui mal y pense.


Ainsi, je vous souhaite une bonne lecture des articles de ce nouveau numéro.



L’équipe &
           votre Horst Schwickerath

© Copyright 1995-2021, Association Aïkido Journal Aïki-Dojo, Association loi 1901